Logo Portes du Soleil
haut_menu_vertic

Vie culturelle
Projets

bas menu vertical
Actualités

Fraxiis musica
Tous les jeudis du 20 juillet au 17 août 2017

haut_gauche_bloc_bleu haut_droit_bloc_bleu
bas_menu_vertic
carte vallée Abondance

Les projets

 

Centre d'Interprétation de l'Architecture et du Patrimoine (CIAP) de la vallée d'Abondance

Dans le cadre de la convention du Pays d’art et d’histoire signée entre le Ministère de la Culture et de la Communication et la communauté de communes de la vallée d’Abondance, les élus ont décidé de réaliser le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP) de la vallée d’Abondance. Equipement culturel indissociable des Villes et Pays d'art et d'histoire, sa mise en place nécessite d'échafauder le projet scientifique et culturel qui sert de base à la présentation des patrimoines des six communes de la vallée. Ce projet est en cours de réalisation.

Le dispositif envisagé sera articulé autour d’un pôle central s’appuyant sur des lieux secondaires et d’accompagnement existants ou en projet qui approfondissent les thématiques patrimoniales de la vallée. La localisation du site central a été étudiée en fonction de différents critères (flux touristiques, position géographique, etc.). L’Abbaye, haut lieu historique et patrimonial de la vallée, accueillira le pôle central du CIAP.

 

Missions de recherches

L’inventaire réalisé en 1993 par le service régional de l’inventaire Rhône-Alpes est un outil majeur pour la connaissance du patrimoine local et par conséquent pour sa préservation et sa valorisation. Cependant, il est nécessaire d’approfondir la connaissance sur les édifices des XXème et XXIème siècles, sur le patrimoine naturel, le patrimoine immatériel…
L’approfondissement de ces connaissances fera l’objet de travaux de recherche pluridisciplinaires dans différents domaines scientifiques : historique, ethnologique, etc.
L’affinage des connaissances sur l’ensemble des patrimoines, matériels comme immatériels de la vallée, sera le préalable à la prise des mesures de protection et de valorisation (Protection Monuments Historiques, labellisation d’édifices au titre du label du XXème, etc.).
Les premières recherches réalisées sont la datation d'ossements d'ours retrouvés dans une grotte à Vacheresse (âge calibré compris entre 5726 et 5622 avt J.-C.), un relezvé des gravures dans la roche le long de l'ancienne route d'Ubine, la reconstitution du chartrier de l'abbaye d'Abondance, des recherches sur l'alpage de Bise et sur le Vacherin de la vallée d'Abondance.


Consulter la reconstitution du chartrier de l'Abbaye d'Abondance



Charte paysagère

Conscient que la sauvegarde et la protection du patrimoine naturel et architectural dans son ensemble est un enjeu majeur pour maintenir l’identité locale de la vallée d’Abondance, le Pays d'art et d'histoire s'est engagé à mettre en œuvre un outil de protection et de valorisation adapté au territoire.

Une charte paysagère semble être l'outil le plus adapté au territoire de la vallée d’Abondance. Elle montre la volonté politique de protection du patrimoine naturel et architectural. Il s’agit de hiérarchiser les aires en fonction de leur valeur paysagère puis de créer un document qui ait valeur d’engagement politique. Le but de la démarche est de se donner les moyens pour remplir les objectifs fixés par la charte. Elle résulte de choix et d’intentions et n’est donc en rien une contrainte. Elle n’implique aucune obligation légale, mais c’est un engagement moral visant au progrès et à la préservation des qualités paysagère du territoire. Elle est l’objet d’un processus d’appropriation par l’ensemble de la population, mobilisant différents acteurs (pas seulement les élus) pour créer une émulation, un impact positif chez les habitants.

La première phase fut la réalisation d’une étude de diagnostic assez courte (2/3 mois) visant à mettre en lumière les actions à mener et les priorités (les études déjà menées peuvent servir de base). Celle-ci a débouché sur des engagements concrets et tenables à travers un document sur lequel une discussion peut être entamée.

La charte paysagère montre l’idée que la 2CVA se fait du développement et les ambitions qu’elle se fixe.

Le CAUE a accompagné cette réflexion et en assuré l’animation pour faire émerger un intérêt à travers des réunions thématiques (il s’agit d’aborder le territoire de manière transversale).